Signatures de la charte éthique d'Anticor pour l'élection de complaisance de Mantes-la-Jolie

Publié le par ANTICOR 78

            Rappelons le contexte : Michel Vialay, Maire UMP de Mantes-la-Jolie et ami de Pierre Bédier (qui a été définitivement condamné pour corruption en 2009), vient de démissionner du Conseil général des Yvelines pour permettre officiellement à ce dernier - redevenu éligible il y a peu - de retrouver son siège, voire même d’y retrouver la Présidence du Conseil général du 78. Michel Vialay s’était pourtant fait élire avec une suppléante qui devait le remplacer en cas de démission. C’est là qu’une seconde démission de complaisance est intervenue aussitôt, la suppléante n’étant autre que la femme de Pierre Bédier… L’organisation de cette élection partielle de complaisance coûtera tranquillement plus de 70 000 € aux contribuables, selon les chiffres du Ministère de l’Intérieur de 2006, tout simplement pour essayer de permettre à un élu corrompu de se faire élire, avec le soutien affiché de presque tous les élus de son camp dans les Yvelines…

            Dans ce contexte bien particulier, deux candidates et leurs deux remplaçants ont tenu à signer la charte éthique des collectivités locales d’Anticor, en s’engageant ainsi vis-à-vis de leurs électeurs, et nous les en félicitons. L'article 10 de cette charte exige notamment "l'absence de toute condamnation pour des délits ayant trait à la gestion de l'argent public" pour pouvoir être élu. Ces signatures ont eu lieu à Mantes-la-Jolie le week-end dernier en présence du Président d’Anticor, Jean-Pierre Guis, de Jean-Luc Trotignon, responsable d’Anticor Yvelines, et de Nelson de Jesus, administrateur d’Anticor.

 Photo-A-15-06-13.JPG

De gauche à droite à la table : Nelson de Jesus, Nathalie Coste, Jean-Luc Trotignon, Jean-Pierre Guis, Rama Sall

Il s’agit dans l’ordre alphabétique des candidates de Nathalie Coste et de son suppléant Joël Mariojouls (soutenus par le Front de Gauche et Europe Écologie), et de Rama Sall et de son suppléant Jacques Robert (soutenus par le PS).  A signaler qu’un candidat indépendant, Marc Jammet, n’a pas souhaité signer notre charte mais qu’il a officiellement appelé, sur son blog de campagne, à signer la pétition qu’Anticor 78 a lancée à l’occasion de cette élection.

Cette pétition réclame avec Anticor une nouvelle condition d’éligibilité : un casier judiciaire vierge de tout délit d’atteinte à la probité pour pouvoir se présenter à une élection en France, afin que Pierre Bédier soit le dernier à pouvoir être candidat malgré sa condamnation.

Cette pétition a recueilli 2 370 signatures en 8 jours. Si vous ne l’avez pas encore signée ou si vous n’avez pas encore fait signer vos amis, n’hésitez pas à le faire en cliquant ici !

Plus d’infos :

 

http://blogs.mediapart.fr/blog/jluc-trotignon/110613/une-election-provoquee-pour-un-elu-condamne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article