RETOUR DE CHRISTIAN BLANC À L'ASSEMBLÉE NATIONALE

Publié le par ANTICOR 78

Se faire payer 12 000 € de cigares en douce par le contribuable, comme on a pu le constater, ça peut suffire pour se faire "déministérisé" (et encore avec difficulté et grâce à une presse indépendante si décriée). Malheureusement, ça n'interdit absolument pas de siéger à l'Assembléee Nationale, sur les bancs de la majorité d'un Président qui s'est fait élire pour instaurer "une République irréprochable"... (voir article de "Toutes les Nouvelles" ci-dessous, en cliquant dessus pour l'agrandir)

 

C'est encore une fois l'exemplarité des élus qui part ouvertement en fumée, en se moquant clairement des citoyens qui ont l'obligation, eux, d'être légalement irréprochables. Notons que ce retour à l'Assemblée s'est très discrètement effectué le 4 août dernier. Bel anniversaire pour la nuit du 4 août 1789, qui avait vu les députés de la Révolution abolir les privilèges ! Le privilège pour les élus pris en faute de pouvoir poursuivre leur mandat, comme si de rien n'était, est hélas, lui, toujours d'actualité.

 

TLN 11-08-10 Christian Blanc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article